4 décembre 2018

Hottes, sorbonnes et extracteurs, passage en revue des solutions

Il existe de nombreux outils pour remédier à une mauvaise qualité de l’air, pour vous protéger vous, vos ressources humaines, et votre matériel (Pour en savoir plus, cliquez ici). Nous allons ici tenter de démêler toutes informations relatives à chaque équipement, afin que vous puissiez y voir plus clair.

La sorbonne vous connaissez ?

Dans votre secteur, vous avez déjà sûrement entendu parler de cet équipement. Mais qu’est-ce que c’est ? et à quoi ça sert concrètement ?

C’est simple. Une sorbonne est un poste de travail, une table, ou une paillasse sur laquelle on entoure une hotte composée d’une guillotine (vitre) qui s’ouvre à 50cm maximum, selon les normes.

Le but de la sorbonne est de raccorder l’espace de travail à un moteur d’aspiration.

Cet équipement possède un débit d’aspiration bien plus important que la hotte, afin d’éviter la condensation et le stockage des vapeurs dangereuses dans l’espace de travail. Pour rappel, les vapeurs émanant d’un environnement de laboratoire peuvent être très dangereuses et corrosives.

Le moteur de la sorbonne se trouve en général sur le toit du bâtiment, et est relié à l’espace de travail via un système de tuyauteries.

Il existe 2 types de sorbonnes :

  • Celles à extraction, ce sont les plus communes, qui sont décrites au-dessus. Ces sorbonnes vont rejeter l’air contaminé dans la nature, ce qui est donc plus sûr pour le laborantin.
  • Celles à filtration (aussi appelées ETRAF), qui fonctionne avec le même principe et les mêmes normes, mais dont l’air n’est pas rejeté dans l’atmosphère. Comme son nom l’indique, cette sorbonne va filtrer l’air contaminé, et le rejeter dans le laboratoire. Vous l’aurez compris, ce type de sorbonne est bien plus écologique, mais aussi plus économique et mobile, car non-reliée au toit du bâtiment, comme les sorbonnes à extraction.
Un point sur les hottes

D’un point de vue général, la hotte à filtration chimique équivaut plus ou moins à une sorbonne. Mais il existe également de nombreux autres types de hottes, comme celle appelée « à flux laminaire ».

Son fonctionnement est très simple : La hotte va souffler de l’air filtré dans l’espace de travail, afin d’être sûr qu’il n’y ait pas de poussières pouvant être dangereuses à court ou long terme pour votre travail. Doté d’un moteur centrifuge, la hotte à flux laminaire offre aux laborantins l’assurance de travailler vos échantillons dans des conditions propres, sans dangers, et sans risques chimiques, en évitant toute étincelle.

Elle existe en deux versions :

  • La hotte à flux horizontal
  • La hotte à flux vertical

À partir de là, c’est à vous de voir quelle orientation sera la plus efficace dans votre laboratoire, en fonction de l’espace dont vous disposez.

D’un autre côté, et avec des effets totalement différents, la hotte PSM va protéger d’une manière optimale vos ressources humaines des bactéries et des substances volatiles pouvant être extrêmement dangereuses pour l’être humain comme pour vos équipements.

C’est LA hotte que nous vous préconisons pour assurer à vos ressources humaines un travail exercé dans des conditions saines.

Si vous voulez en savoir plus sur les risques que vous encourez en travaillant dans un environnement sans hottes, sorbonnes, et détecteurs, nous vous invitons à lire l’article suivant :

Nous espérons vous avoir aidés suffisamment aujourd’hui pour que vous puissiez vous en sortir, et mieux comprendre l’utilité de ces équipements qui peuvent paraître comparables à première vue, à première vue seulement. Nous restons toujours à votre disposition pour répondre à tout autre questionnement, quel que soit le sujet.

Hottes à filtration

La hotte à filtration chimique, également appelée hotte ETRAF, garantit votre sécurité. Avec Erlab, fabricant français de hottes chimiques, Labo and Co vous propose une gamme répondant à tous vos besoins.

Voir la gamme

Hottes à

flux laminaire

Les hottes à flux laminaire existent en 2 variantes : les hottes à flux horizontal et les hottes à flux vertical. Dans les 2 cas, l’objectif est le même : protéger vos échantillons lors de leur manipulation de toute contamination externe.

Voir la gamme

Hottes

PCR et PSM

Une hotte PSM type II garantit simultanément la sécurité de l’opérateur, la non-contamination de l’échantillon ainsi que l’environnement.

Les hottes PCR CaptairBio d’Erlab sont destinées aux manipulations sur des échantillons non pathogènes.

Voir la gamme

Sorbonnes

La sorbonne de laboratoire est destinée à la protection de l’opérateur lors de la manipulation de produits toxiques. Un puissant moteur d’extraction permet d’aspirer les condensations et les vapeurs de produits toxiques afin d’éviter leur concentration.

Voir la gamme