Lorsque l’on fait une caractérisation, il faut partir d’un principe : la température relevée est toujours fausse.

La réussite d’un essai ou d’une application dépend de la fiabilité des instruments mis en œuvre.

Pour garantir des résultats fidèles et répétables, un équipement doit être étalonné, cartographié et vérifié régulièrement.

On ne doit pas faire l’impasse sur cette nécessité !

Une (très) brève histoire de la métrologie

Le sens étymologique du mot « métrologie » est la science de la mesure, du grec ancien « metron » (la mesure) et « logos » (le traité, le discours). 

Il est supposé que la métrologie existe depuis la Mésopotamie et qu’elle était présente dans l’Égypte ancienne. A cette époque, la métrologie avait surtout pour but de mesurer ce qui devait être acheté, payé ou échangé afin que les transactions soient aussi équitables que possible. 

Les premières grandeurs que l’Homme a cherché à mesurer et homogénéiser sont donc les poids, les tailles et les distances. 

Qu’est-ce que la métrologie ?

La métrologie est la science des mesures. Il s’agit de l’ensemble des disciplines liées à la mesure et comprend la métrologie légale et la métrologie industrielle et scientifique. 

La métrologie légale et la métrologie industrielle sont des outils permettant la protection des consommateurs pour garantir la fiabilité des instruments de mesure afin d’assurer la protection du consommateur. 

Que permet la métrologie légale ?

La métrologie légale permet de protéger les consommateurs et la loyauté des échanges. 

Elle regroupe l’ensemble des exigences et des procédures qui sont imposées par l’État pour garantir la fiabilité des instruments de mesure pour assurer la protection du consommateur. 

La métrologie légale permet d’assurer la fiabilité d’instruments tel que les balances, les pompes à essence (eh oui, votre pompe n’a aucun défaut d’affichage mais subit bien une hausse de prix) ainsi que les taximètres et tout autre équipement qui mesure une grandeur pour laquelle une transaction doit être effectuée.

Que permet la métrologie industrielle ?

La métrologie industrielle permet de garantir la performance économique et regroupe l’ensemble des techniques pour effectuer des mesures. 

La métrologie industrielle garantit l’exactitude de ces mesures et de leur interprétation. 

Dans l’industrie, pouvoir assurer la traçabilité et la fiabilité des mesures est essentiel pour maîtriser des procédés de fabrication et veiller à la qualité des produits fabriqués.

Métrologie et santé

Dans le domaine de la santé, la métrologie est obligatoire et obéit à une méthode prédéfinie, ou norme. Ces méthodes peuvent être très simples ou très complexes, mais le plus important reste que les équipements de mesures et d’essais soient conformes à ces normes ou à des spécifications reconnues afin que les résultats soient homogènes, fiables et réalistes. 

A quoi sert la métrologie ?

Dans de nombreux secteurs la métrologie est obligatoire. Il est essentiel d’effectuer périodiquement des contrôles pour s’assurer que votre équipement est conforme aux exigences de votre secteur d’activité. Les instruments de mesure de température et d’humidité sont régulièrement étalonnés pour obtenir des valeurs les plus justes possibles.

Identifier des écarts de consigne grâce aux opérations de métrologie. 

Si vous ne vérifiez pas régulièrement les sondes de votre appareil, il se peut que la valeur de consigne renseignée et affichée sur votre moniteur soit différente de la température à laquelle votre équipement chauffe réellement. 

Il se peut que la valeur souhaitée et affichée soit de 40°C par exemple, mais que la température réelle à laquelle votre équipement régule soit supérieure ou inférieure de plusieurs degrés. Cela peut entraîner des conséquences dramatiques dans une production ou dans la reproductibilité d’une expérience.

Quelles sont les normes à respecter en métrologie ?

En France, seul le Cofrac (Comité français d’accréditations) est habilité à délivrer des accréditations. 

Le Cofrac contrôle et atteste de l’indépendance, de l’impartialité et de la compétence des organismes pour une durée déterminée. 

L’accréditation délivrée par le Cofrac permet de reconnaitre et d’attester les compétences et l’impartialité des organismes de contrôle au niveau national. 

La norme FDX15-140

Pour les laboratoires de recherche ainsi que les laboratoires industriels, la norme FDX15-140 précise et définit les critères d’une enceinte climatique ou thermostatique, avec ou sans circulation d’air forcée. 

La caractérisation d’une chambre climatique a pour but de connaitre et de s’assurer périodiquement des performances réelles de l’équipement. 

Selon le volume de l’enceinte, la mesure de la température de l’air et la mesure de l’humidité relative se font en 9 ou 15 points. 

Quelles grandeurs peuvent être soumises à la métrologie ?

Il existe 2 types de grandeurs pouvant faire l’objet d’une métrologie, les grandeurs majeures (la longueur, le temps, la température thermodynamique…) ainsi que les grandeurs secondaires (les pipettes, la force/couple, un angle de rotation…). 

Vous voilà maintenant incollable sur la métrologie ! 

N’hésitez pas à consulter nos offres de métrologie.